Écoresponsabilité

Écoresponsabilité

RIDEAU s'est associé à l'équipe de @Conseil québécois des événements écoresponsables cette année pour aller plus loin dans ses engagements pour un événement avec une empreinte écologique réduite. RIDEAU s’engage à :

  • Faire un bilan de GES de l’événement RIDEAU;
  • Compenser ses GES de l’événement RIDEAU;
  • Déposer un plan d’action écoresponsable pour son événement;
  • Promouvoir auprès de ses membres les bonnes pratiques écoresponsables;
  • Mobiliser et former son équipe aux enjeux écoresponsables;

RIDEAU et le CQEER croient en la mobilisation du milieu des arts de la scène!

Bonnes pratiques dans un événement virtuel

RIDEAU 2021 sera plus que jamais un point de rencontre numérique du milieu. Nous vous encourageons à vous inspirer de ces bonnes pratiques pour minimiser votre impact environnemental tout au long de votre expérience, et tout au long de l’année !

  • Pendant les rencontres de groupe, éteignez votre caméra lorsque vous ne prenez pas la parole;
  • Pendant les rencontres individuelles, utiliser la di­ffusion vidéo sur une courte durée ou de manière intermittente (ex.: utiliser la vidéo seulement en début et en fin d’appel).

On estime que chaque minute en vidéoconférence émet 16 g de CO2 éq.[1]  À ce rythme, chaque heure passée en vidéoconférence avec cinq autres collègues équivaudra au total à parcourir environ 40 km en voiture à essence.

  • Supprimer les courriels reçus de RIDEAU en lien avec l’événement après les avoir lus;
  • L’heure du lunch ? pensez aux menus végétariens et favorisez les produits locaux!
  • Assurez-vous d’assister à l’événement via une connexion wifi, qui consomme 23 fois moins d’énergie que les réseaux mobiles 4G[2];
  • S’informer sur la localisation des serveurs des services de diffusion lors de l’événement – les serveurs localisés dans les pays froids ou dans les pays où l’énergie utilisée est majoritairement renouvelable sont à prioriser!

Si on s’intéresse à l’ensemble du cycle de vie des appareils électroniques, la fabrication est responsable de plus de 50% des émissions de gaz à effet de serre. Pensez à réparer vos appareils ou à acheter des appareils usagés ou reconditionnés pour limiter l’empreinte environnementale de votre utilisation du numérique! Source : The Shift Project.

[1] Données en provenance de _ L’empreinte environnementale du télétravail _, 14 avril 2020, Radio-Canada, entrevue avec Laure Patouillard, postdoctorante du Centre international de référence sur le cycle de vie des produits, procédés et services (CIRAIG).

[2] Source : Article de Green It qui se base sur une étude de Colombia University.

Bonnes pratiques dans LES TOURNÉES

Les tournées sont synonymes de transports sur de longues distances, parfois avec une grande quantité d’équipements. Voici quelques éléments à garder en tête lorsque vous planifiez une tournée pour limiter son impact environnemental, tant dans la sphère des transports que dans celles des matières résiduelles et de la consommation énergétique.

Avant la tournée :

  • Optimiser le booking pour réduire le kilométrage à parcourir;
  • Informer toute l’équipe de votre intention de réduire l’empreinte environnementale de la tournée pour que toutes et tous y contribuent!
  • Louer des véhicules électriques ou hybrides lorsque c’est possible;
  • Favoriser le transport terrestre au transport aérien.

Le transport de 4 personnes dans une voiture de Montréal à Toronto émet environ 0,11 tonnes de CO2 alors que ce même voyage, en avion, représente 0,73 tonnes[1].

  • Choisir des hôtels responsables (notamment les établissements membres du réseau La clé verte);
  • Utiliser du matériel de seconde main pour la confection des décors et pour les instruments et accessoires techniques;
  • Bâtir un plan d’éclairage qui favorise le DEL et les projecteurs à iodure qui ont une meilleure efficacité énergétique;

Pendant la tournée :

  • Transporter sa gourde, sa tasse, sa vaisselle et ses ustensiles réutilisables (pensez à amener un petit contenant de savon à vaisselle pour nettoyer le tout à l’hôtel!);
  • Utiliser son propre savon et shampoing pour éviter d’utiliser les flacons à usage unique dans les hôtels;
  • Refuser les bouteilles d’eau en plastique dans les loges et sur scène;
  • Inciter son public à se déplacer en transports actif et collectif;
  • Partager notre engagement écoresponsable avec le public!

Après la tournée :

  • Faire le bilan des émissions de gaz à effet de serre générées par la tournée et les compenser;
  • Donner une seconde vie au matériel qui ne sera plus utilisé;
  • Reverser une partie des bénéfices à un organisme;
  • Organiser une rencontre de rétroaction sur les pratiques écoresponsables mises en place pour identifier les bons coups et des pistes d’amélioration!

Pour vous engager à mettre en place des mesures écoresponsables dans vos tournées, rejoignez le mouvement Artistes Citoyens en Tournée – ACT!

[1] Selon le calculateur de Carbone Boréal, pour 557 km en voiture intermédiaire (consommation de 8,6L/100 km) et la même distance en avion pour un voyage domestique. 

Bonnes pratiques dans vos salles de diffusion

Les lieux de diffusion sont aussi des acteurs clés dans la transition et peuvent mettre en place des mesures pour réduire son empreinte environnementale tout en maximisant les retombées socio-économiques dans son milieu. Voici quelques exemples de mesures qui peuvent être mises en place dans six sphères d’action en écoresponsabilité :

Alimentation :

  • Inclure des aliments biologiques, locaux et végétariens dans l’offre alimentaire, incluant les loges, les concessions et les restaurants;

  • Utiliser de la vaisselle, des verres et des ustensiles réutilisables pour les services de restauration et de bar;

  • Bannir les pailles en plastique et les brasseurs à breuvage à usage unique;

  • Faire don des surplus alimentaires à un organisme communautaire, aux bénévoles ou aux employés;

  • Quantifier les surplus alimentaires en vue de les réduire!

Communication :

  • Communiquer son engagement en écoresponsabilité à ses parties prenantes, notamment la clientèle, les fournisseurs, les employé.e.s et les artistes!

Une bonne façon de communiquer votre engagement est d’obtenir l’accréditation Scène écoresponsable qui reconnait les lieux de diffusion ayant entrepris une démarche de développement durable.[1] .

  • Offrir une formation aux employé.e.s sur les pratiques responsables;

  • Fournir une boîte de suggestions à la clientèle et aux employé.e.s en vue de continuer à améliorer vos pratiques.

Énergie et ressources :

  • Mettre en place de l’affichage de sensibilisation à l’économie d’eau et l’économie d’énergie;
  • Fournir des stations de remplissage de bouteilles d’eau aux spectateur.trice.s;
  • Faire l’entretien préventif et l’inspection des équipements d’éclairage pour prolonger leur durée de vie;
  • Encourager l’utilisation du transport actif ou collectif pour la clientèle et les employé.e.s;
  • Promouvoir les bornes de recharge pour véhicules électriques à proximité du lieu de diffusion;
  • Calculer ses émissions de gaz à effet de serre et les compenser (ou verser une compensation symbolique en fin d’année!);
  • Proposer un don volontaire aux spectateur.trice.s lors de l’achat de billets.

Engagement social :

  • Donner du temps à vos employé.e.s pour s’adonner au bénévolat;
  • Avoir une politique d’équité, de diversité et d’inclusion;
  • Organiser un événement gratuit pour le voisinage;
  • S’assurer de mettre en place toutes les infrastructures requises pour garantir l’accès aux personnes à mobilité réduite;
  • Faire don de billets et/ou offrir des tarifs solidaires à divers publics;
  • Offrir du temps de résidence à des artistes de la relève ou à des troupes qui ont des moyens limités;

Gestion des matières résiduelles :

  • Donner, prêter ou vendre les articles de décors, les costumes ou les équipements techniques s’ils sont laissés sur place après une production ou qu’ils sont utilisés;
  • Mettre de l’avant la hiérarchie des 3RV dans toutes vos activités.

La hiérarchie des 3RV encourage à prioriser les gestes suivants, dans l’ordre : réduire, réutiliser, recycler et valoriser.

  • Récupérer des matériaux usagés pour la confection de décors – connaissez-vous Écoscéno?
  • Installer des îlots de tri à trois voies pour acheminer les matières vers les centres de traitement appropriés;
  • Récupérer les matières dangereuses (piles, peintures, encre) et les équipements électroniques en fin de vie dans un écocentre;
  • Procéder à une caractérisation de vos matières résiduelles pour savoir ce qui est produit et pour vous donner des objectifs de réduction mesurables!
  • Entreprendre la démarche pour recevoir l’attestation ICI on recycle + de RECYC-QUÉBEC.

Gouvernance :

  • Adopter une politique de gestion des matières résiduelles, de développement durable, d’approvisionnement responsable ou de sobriété numérique pour ancrer les bonnes pratiques;
  • Encourager la tenue d’événements écoresponsables dans votre lieu de diffusion en adoptant une directive à cet effet ou en faisant la promotion de la norme BNQ 9700-253 en gestion responsable d’événements;
  • Adopter une politique de ressources humaines qui promeut le bien-être de vos employé.e.s;
  • Procéder à l’évaluation de la satisfaction de votre clientèle;
  • Inclure des clauses de développement durable dans les contrats avec les fournisseurs (ex. bannir les emballages à usage unique ou interdire le plastique #6);

[1] Selon le calculateur de Carbone Boréal, pour 557 km en voiture intermédiaire (consommation de 8,6L/100 km) et la même distance en avion pour un voyage domestique.